Nyar-Lab#3 : inspirations visuelles

bandeau_nyarlab

Nyar-Lab#3 : inspirations visuelles

Premier NyarLab consacré aux inspirations visuelles qui travaillent les esprits fiévreux des membres de Koyemsi.

 

Aujourd’hui, petit tour par le cinéma d’animation en stop-motion, en commençant par l’animateur praguois Jiri Barta et son adaptation du Golem de Gustav Meyrink, un projet de long métrage que porte Barta depuis 1993, mais qui ne verra probablement jamais le jour, faute de financements.

Reste un « trailer » de six minutes où se mêlent cinéma live et animation en pâte à modeler pour une balade hallucinée dans des ruelles aux murs décrépis et mouvants, sous le regard hostile des habitants cloîtrés derrière leurs fenêtres.

 

 

 

Autre praguois de grand talent : Jan Svankmajer, qui lui aussi mélange fréquemment dans son travail cinéma live et stop-motion. Son adaptation cauchemardesque d’Alice au pays des merveilles, hanté par un bestiaire de bric et de broc, aussi drôle qu’inquiétant, voire plus inquiétant que drôle, est un incontestable chef-d’œuvre.

 

 

 

Robert Morgan est un animateur anglais à l’univers particulièrement tordu et ténébreux. Son court-métrage Bobby Yeah, daté de 2011, est un bad trip de peau et de chair, aux relents de pipe à crack. Dominé par la couleur rose — la couleur de l’horreur, comme chacun sait —, Robert Morgan convoque Lynch, Bacon, Cronenberg — et incidemment Edgar Allan Poe — dans les limbes de son esprit torturé. Une belle leçon de cauchemar.

 

Le site de Robert Morgan : http://www.robertmorganfilms.com/